FSS Security Talks passés

10e FSS Security Talk | Gestion de crise, 30 mars 2022

Dans quelle mesure le système politique suisse, avec ses particularités telles que le fédéralisme ou la procédure de consultation, résiste-t-il aux crises ? Que faut-il pour une gestion optimale des crises en termes de structures, de processus, de communication et de dirigeants ? Quels sont les enseignements à tirer des exercices nationaux de sécurité coordonnés passés ? Comment s'est déroulée la gestion de crise lors de la pandémie de Corona ? Que devons-nous optimiser dans la gestion de crise en vue de la guerre en Ukraine et de la pénurie d'électricité ?

Ces questions centrales ont été discutées lors du 10e FSS Security Talk, à Berne, par des experts de renom tels que le major général Georg Klein (chef de la division Opérations, armée fédérale allemande), Rainer Deutschmann (directeur de l'état-major de crise du groupe Migros), le brigadier Raynald Droz (commandant de la police militaire), Marianne Binder-Keller (conseillère nationale), Hans-Jürg Käser (chef de l'exercice de sécurité 19 ; ancien président de la commission de sécurité) et Dr Stefan Holenstein (président de la Conférence nationale des associations militaires faîtières (CNAM)). La modération de l'événement a été assurée par Dr. Wolfgang Herles (ancien chef politique de la ZDF).

Les exposés et la discussion animée qui a suivi ont permis un échange instructif sur les enseignements tirés de la gestion de crise jusqu'à présent et sur l'organisation future de la gestion de crise en Suisse. Les experts et les praticiens ont été d'accord sur le fait que la gestion de crise en Suisse a fait ses preuves. Toutefois, des améliorations sont clairement nécessaires, notamment en ce qui concerne l'organisation et la collaboration des cellules de crise.

 La discussion entre les spécialistes et le public intéressé (100 participants) s'est poursuivie lors de l'apéritif qui a suivi.

 

      --> Un rapport détaillé pouvez vous trouver ici

Galerie de photos (Photographe : Daniel Saxer)

9e FSS Security Talk |  Les forces de sécurité dans un État moderne, 27 octobre 2021

Comment les changements sociaux affectent-ils le travail des forces de sécurité ? Quelles sont les plus grandes menaces pour la sécurité publique et privée ? Quels sont les opportunités et les risques que les nouvelles technologies et les analyses de données apportent au maintien de l'ordre ? Comment les compétences dans le secteur de la sécurité doivent-elles être organisées entre les acteurs étatiques et privés et entre les différents niveaux de gouvernement, et comment fonctionne leur coopération ?

 

Ces questions et d'autres ont été abordées par des experts renommés tels que Thomas Würgler (ancien commandant de la police cantonale de ZH), Dr Matthias Leese (Centre d'études de sécurité, ETH), Moritz Oberli (EY Suisse), Eva Hürlimann (Institut Vivacitas) et Armin Berchtold (Association suisse des entreprises de services de sécurité) lors du 9ème Security Talk du FSS à l'hôtel Bellevue à Berne.

 

Les deux présentations et le débat animé qui a suivi ont permis un échange de haut niveau entre experts et praticiens sur les défis actuels et futurs auxquels sont confrontées les forces de sécurité.

 

Après une discussion fructueuse et un apéritif, la 9e édition du FSS Security Talk s'est terminée avec 90 invités intéressés.

Vous trouverez ici le programme

Un rapport détaillé pouvez vous trouver ici

Galerie de photos (Photographie : bureau FSS)

8e FSS Security Talk |  La Suisse et la Neutralité, 31 aoùt 2021

La neutralité de la Suisse est-elle un atout ou un obstacle dans un monde globalisé ? Quand est-il nécessaire qu'un pays neutre devienne actif ? Ces questions et d'autres ont été abordées par des experts renommés tels que le professeur Oliver Diggelmann (Université de Zurich), Micheline Calmy-Ray (ancienne conseillère fédérale), Pälvi Pulli (DDPS), Thomas Greminger (Geneva Center for Security Research) et Elisabeth Schneider-Schneiter (conseillère nationale, Le Centre) lors du 8e FSS Security Talk à l'hôtel Schweizerhof à Berne.

Les présentations et le débat qui a suivi ont permis un échange très intéressant entre experts et praticiens sur les défis passés, présents et futurs de la neutralité suisse. La neutralité reste l'un des piliers les plus importants de la politique étrangère suisse. Les experts ont toutefois précisé que la neutralité ou le fait de "ne pas bouger et de garder ses distances" par rapport aux conflits dans un monde en mutation géostratégique et globalisé n'est plus une panacée. La neutralité n'offre pas automatiquement une protection dans les conflits internationaux et contre les adversités d'un monde perturbé et complexe. En tant que petit État politique et moyenne puissance économique, la Suisse est constamment mise au défi d'élaborer activement et judicieusement sa "politique étrangère". Il s'agit non seulement de la politique étrangère et de la politique économique extérieure, mais aussi d'autres thèmes politiques tels que la sécurité, la politique de paix, la coopération au développement, les questions énergétiques et environnementales, etc. Dans tous ces domaines, la Suisse apporte un énorme savoir-faire et une grande expérience, mais aussi les ressources nécessaires, y compris les moyens financiers, qui sont bien investis. L'ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a bien résumé la discussion : "La neutralité est un atout pour la Suisse. Mais les questions et les activités impliquées exigent un degré de réflexion constante, de volonté créative et d'engagement beaucoup plus élevé qu'auparavant !"


Avec cette conclusion positive, le très passionnant 8e FSS Security Talk s'est terminé avec 90 invités intéressés et un nombre gratifiant de jeunes participants.

Vous pouvez trouver un programme détaillé ici

Un rapport détaillé pouvez vous trouver ici (allemand)

Galerie de photos (Photographe : Daniel Saxer)

7e FSS Security Talk |  Fake News et sécurité numérique, 1er octobre 2020

 

De quel cadre avons-nous besoin pour réduire les risques de sécurité numérique et l'impact de la désinformation/des Fake News? Des experts renommés ont discuté et abordé cette question lors du 7e FSS Security Talk à l'Université de Saint-Gall. Outre la responsabilité personnelle des utilisateurs des infrastructures numériques, les experts ont également plaidé pour la promotion de la compétence médiatique et la réflexion critique sur les prochaines étapes de la numérisation. Une centaine d'invités ont assisté à l'événement, qui était organisé par le FORUM SECURITE SUISSE en collaboration avec le Sicherheitspolitische Forum St. Gallen.

​Veuillez trouver ici le rapport  (en allemand) du 7e FSS Security Talk.

Les déclarations vidéo des panéllistes sonst disponibles ici.

​Galerie de photos (Photographe: Béatrice Devènes)

6e FSS Security Talk |  La résilience, une compétence-clé, 10 septembre 2020

 

Dans le monde des VUCA  (Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity), les déclencheurs de défaillances et de perturbations se sont multipliés. Ils sont hors de vue, se produisent de manière inattendue et ont des conséquences d'une grande portée. Les conclusions sont claires : la gestion classique des risques et les mesures individuelles ne peuvent pas garantir la survie des systèmes en réseau. Cela s'applique aux entreprises comme aux opérateurs d'infrastructures critiques, aux autorités, aux services d'urgence et aux forces armées. La résilience en tant que concept de sécurité apporte une réponse à des scénarios de dommages de plus en plus complexes. Une forte résilience amortit les conséquences négatives des perturbations, quel qu'en soit le déclencheur. Elle réduit la durée et l'intensité des défaillances de service. Cela permet de minimiser l'atteinte à la réputation et de créer un avantage compétitif.

​Veuillez trouver ici le rapport (en allemand) du 6e FSS Security Talk.

Des clips vidéo du webinaire sonst disponibles ici

6. FSS Security Talk_Resilienz im Krisen

5e FSS Security Talk |  Women in Security, 14 novembre 2019

 

Comment recruter davantage de femmes dans le secteur de la sécurité ? La conseillère fédérale Viola Amherd et des orateurs de haut niveau sont allés au fond de cette question lors du 5e entretien sur la sécurité du FSS à l'Université de Lucerne. La première femme ministre de la défense de Suisse a appelé à une chose avant tout : des actions concrètes. Environ 250 invités ont assisté à l'événement, qui a été organisé par FORUM SECURITY SWITZERLAND en collaboration avec les organisations LIPS et SPFZ.

​Veuillez trouver ici le rapport (en allemand) et les déclarations vidéo des panéllistes du 5e FSS Security Talk.

Reportage: Luzerner Zeitung & Luzerner Rundschau

​Galerie de photos (Photographe: Stefan Kämpfen, Luzerner Rundschau; Daniel Saxer/iOf; Esther Salzmann)